économiefaits divers francesociété

Economie et finance: bientôt la fin de l’argent liquide

Force est de constater que, face à la montée en puissance des modes de paiements alternatifs (paiement mobile, PayPal et cryptomonnaies, en plus du par carte sans contact), les espèces se dirigent peu à peu vers l’obsolescence. Mais jusqu’à quel point ? En viendra-t-on à voir le liquide et les distributeurs de billets disparaître dans un avenir proche ?

Les Français n’ont sur eux que 32 euros en moyenne en pièces et en billets, deux fois moins que les Italiens et trois fois moins que les Allemands qui sont les Européens les plus attachés à l’argent liquide avec 103 euros dans leur portefeuille.

Les paiements par carte ont progressé de 67 % en dix ans, beaucoup plus que les dépenses de consommation qui ont augmenté de 17 %.

Quand une opération est effectuée par carte en revanche, celle-ci est toujours sujette à une commission, ce qui se répercute généralement sur les prix de vente. Cet impôt invisible, qui peut aller de 3% à 7%, touche directement le consommateur. S’il est moindre pour les cartes de débit que pour les cartes de crédit, il n’en occasionne pas moins des coûts, lesquels se montent à environ 3 francs par opération. Le passage du physique au tout technologique ne s’en trouve donc pas forcément moins cher.

La fin annoncée des espèces pourrait débuter avec l’abandon progressif des pièces de 1 et 2 centimes. Le comité d’experts chargé par le gouvernement de réfléchir à des pistes de baisse de la dépense publique propose de mettre fin « à court terme » à leur circulation. Le coût de fabrication de ces deux petites pièces est supérieur à leur valeur faciale : celle de 1 centime revient à 1,2 centime. Le rapport CAP 2022 recommande « d’aller progressivement vers une société sans espèces comme en Suède », pour faire des économies et lutter contre la fraude fiscale.

La disparition des petites pièces ne serait pas forcément une mauvaise nouvelle pour l’opération « Pièces jaunes » chère à Bernadette Chirac. La collecte de 57 millions de pièces (pesant 178 tonnes) a rapporté 2 millions d’euros en 2017, mais les dons les plus importants se font désormais par carte bancaire. Et en cas de fin des petites pièces rouges, les Français seraient probablement enclins à vider leurs poches, tiroirs et autres tirelires au profit des œuvres caritatives…

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close