économieenvironnementfaits divers mondeinsoliteinternet

FRANCE-MONDE: un nouveau satellite AEOLUS pour mesurer les vents

Mercredi 22 août, une fusée Vega s’élancera depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG), port spatial de l’Europe, pour mettre en orbite le satellite Aeolus de l’Agence spatiale européenne (ESA), réalisé sous la maîtrise d’œuvre d’Airbus Defence and Space.

La prévision météorologique et les modèles climatiques sont friands de données sur la vitesse et le sens du vent. Recueillies par des instruments très divers, celles-ci restent parcellaires, notamment dans l’hémisphère Sud. C’est cette lacune que l’Agence spatiale européenne (ESA) espère en partie combler avec son satellite Aeolus, lancé depuis Kourou, mardi 21 août. Les satellites actuels scrutent le mouvement des nuages ou de la « rugosité » des vagues. Aeolus utilisera une méthode inédite, basée sur la mesure des variations d’impulsions laser réfléchies par les particules atmosphériques.

Ce satellite de 1 357 kg est  la 1ère mission spacialedestinée à mesurer des vents, pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA). Ce satellite a été construit par Airbus Defence and Space et a été expédié de Toulouse, puis acheminé par navire pour rejoindre le centre spatial guyanais.

Aeolus est le premier satellite spécifiquement conçu pour réaliser la mesure des vents. Jusqu’à présent, ils étaient mesurés depuis des stations au sol et en mer sur des bouées voire depuis des satellites comme Metop. Les vents d’altitude sont quant à eux mesurés grâce à des ballons-sondes voire des avions.

Grâce à Aladin, le satellite expérimentera une technique entièrement nouvelle basée sur un laser de forte puissance qui sondera les basses couches de l’atmosphère terrestre (entre environ 10 et 30 km d’altitude) afin de produire des profils verticaux des vents et de recueillir des informations sur les aérosols (poussières) et les nuages (vapeur d’eau).

Les données sur la nébulosité sont en effet encore un des points faibles des modèles de simulation du climat. Les informations fournies par Aeolus permettront une meilleure compréhension des dynamiques et des processus tropicaux et amélioreront les prévisions météorologiques.

Aeolus fait partie du programme Copernicus de l’Union européenne pour la surveillance de l’environnement.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Articles Liés

Laisser un commentaire

Close