environnementfaits divers monde

ESPAGNE: Valence: l’Aquarius est arrivé

Le navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières (MSF) est arrivé à Valence, en Espagne. Les 630 migrants ont été secourus.

Enfin sur la terre ferme, les 630 migrants de l’Aquarius sont fatigués de leur odyssée d’une semaine en Méditerranée. Ils semblent toutefois enthousiasmés par l’espoir de vivre une vie meilleure en Europe, selon les bénévoles venus par centaines de toute l’Espagne pour les accueillir.

L’Aquarius, qui a été au centre cette semaine de vives tensions sur la politique migratoire en Europe, est entré dimanche 17 juin dans le port espagnol de Valence, après une semaine d’errance en Méditerranée. Après une odyssée de 1 500 km, l’accueil des 630 migrants – 450 hommes, 80 femmes, dont au moins 7 sont enceintes, 89 adolescents et 11 enfants de moins 13 ans – a commencé dès l’aube et devait se poursuivre dans la matinée, sous l’œil de nombreux bénévoles et journalistes.

Des dizaines de véhicules de police, d’ambulances, de la Croix-Rouge, d’autobus pour transporter les migrants étaient déployés sur le quai où s’amarrent habituellement des ferries. Dans une zone interdite à la presse et aux curieux afin de préserver l’intimité des passagers de l’Aquarius.

Carmen Moreno était elle chargée de recevoir sur le quai les migrants afin de les accompagner sur deux circuits ; un « circuit vert » pour les personnes en bonne santé, envoyées directement à un entretien avec la police pour s’identifier avant de partir en bus vers un foyer et un « rouge » réservé aux enfants, aux femmes enceintes ou aux personnes nécessitant des soins et acheminées parfois vers un hôpital avant de partir aussi vers un centre d’hébergement.

Le refus de l’Italie et de son ministre de l’intérieur Matteo Salvini (Ligue, extrême droite), homme fort du gouvernement, d’accueillir l’Aquarius a en effet plongé l’Europe dans une nouvelle crise sur la question migratoire et déclenché une passe d’armes diplomatique entre la France et l’Italie.

Une partie des migrants de l’Aquarius doivent être accueillis en France, comme l’a proposé Paris. Une initiative saluée par le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, pour qui « cette offre démontre que c’est dans ce cadre de coopération que l’Europe doit donner une réponse, dans un esprit de solidarité européenne au contenu réel ».

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Articles Liés

Laisser un commentaire

Close