faits divers franceJusticesanté

Vincent Lambert: La justice valide l’arrêt des soins

La justice a affirmé jeudi que le maintien des soins de Vincent Lambert, dans un état végétatif depuis dix ans, constitue une “obstination déraisonnable”, et ouvre la voie à un arrêt des traitements.

Le maintien des soins et traitements constitue une obstination déraisonnable“, clé de voûte de la loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie, a considéré le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) dans un communiqué. Les soins qui sont dispensés à Vincent Lambert, père de famille de 42 ans, “n’ont pour effet que (son) seul maintien artificiel de la vie, dès lors qu’il ressort du rapport d’expertise qu’il se trouve dans un état d’incapacité fonctionnelle psychomotrice totale comparable cliniquement, quoique légèrement aggravé, à celui enregistré en 2014“, a argumenté le tribunal.

Le tribunal a également acté “la volonté de Vincent Lambert de ne pas être maintenu en vie dans l’hypothèse où il se trouverait dans l’état qui est le sien depuis dix ans“. Cet ancien infirmier psychiatrique n’a jamais écrit ses volontés, mais plusieurs proches ont affirmé qu’il n’aurait jamais souhaité vivre dans cette situation. “La réalité des souhaits de Vincent est établie“, s’est félicité François Lambert, neveu du patient favorable à l’arrêt des soins comme plusieurs membres de sa fratrie. “Mais je reste prudent, il faudra voir si la décision est appliquée ou pas. Depuis 2014, on enchaîne les arrêts et les juridictions…“, a-t-il tempéré.

Le tribunal a fait preuve de partialité” et “avait déjà décidé” du sort du patient dont la volonté présumée validée par le tribunal revient à “l’acceptation du principe de l’euthanasie“, a-t-il estimé.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Articles Liés

Laisser un commentaire

Close